technique aikido

Les quatre niveaux d’entraînement en Aikido sont :

  1. Katai (rigide)
  2. Yawarakai (résilient)
  3. Ki-no-nagare (coulant)
  4. Ki (esprit)

Technique Aikido ki-no-nagare

L’aïkido est généralement associé à la technique du ki-no-nagare, et certaines personnes s’entraînent de cette façon exclusivement d’une manière presque dansante. Personnellement, je trouve regrettable qu’une conception publique répandue de l’Aïkido soit basée sur cette image.

Pour citer un passage d’un livre écrit par mon professeur, Morihiro Saito Sensei (9e dan), intitulé Traditional Aikido Vol. 5, p. 36,

« L’Aikido est généralement considéré comme représentant des mouvements circulaires. Contrairement à ce que l’on croit, l’Aïkido, dans sa vraie forme Ki, est un art féroce qui transperce le centre de l’opposition. »

Technique Aikido Katai

Il est d’une importance vitale d’établir une base solide dans la technique du Katai avant de passer au ki-no-nagare, et de continuer à entraîner le Katai pour éviter de perdre le contact avec les bases. Une personne qui maîtrise le katai peut facilement apprendre le ki-no-nagare, mais une personne qui n’a entraîné que le ki-no-nagare ne sera souvent pas capable de bouger du tout si elle est bien saisie. L’entraînement au katai est ce qui permet au stagiaire de se familiariser avec la réalité de la force physique et de savoir comment la surmonter dans les pires conditions possibles.

On dit souvent que les techniques d’Aïkido ne nécessitent pas de force musculaire pour être exécutées, et qu’il n’est pas « harmonieux » de résister à un partenaire d’entraînement qui essaie d’exécuter une technique. Bien qu’il y ait une part de vérité dans cette affirmation, elle est basée sur une compréhension incomplète de la nature de la puissance physique et de la résistance.

Les débutants en Aïkido comptent sur la force musculaire pour vaincre la résistance. C’est naturel et ne doit pas être découragé parce que c’est tout ce qu’ils ont à l’époque. Au fur et à mesure que les stagiaires progressent, ils deviennent compétents dans la technique, et moins la force musculaire devient nécessaire pour surmonter la résistance.

Technique Aikido kokyu-ryoku

Parallèlement, les stagiaires développent le kokyu-ryoku (puissance de la respiration abdominale) comme résultat direct de leur entraînement physique. Le Kokyu-ryoku est beaucoup plus fort que la puissance musculaire, et finalement les techniques deviennent presque sans effort, même contre une forte résistance.

Technique Aikido Ki

Après un certain nombre d’années d’entraînement dur et dévoué du Katai, il devient vrai que l’Aïkido requiert peu de force musculaire.
Après un certain nombre de décennies, il est possible d’entrer au niveau 4 (Ki) qui est beaucoup plus fort que le kokyu-ryoku. Cependant, les débutants ne devraient pas y penser, car ils ne feront que devenir frustrés.
La résistance constructive n’est pas une rupture d’harmonie, mais au contraire le summum de l’harmonie car les stagiaires s’entraident pour se développer au rythme le plus rapide possible.

Aikido pour débutants

Les stagiaires seniors sont jumelés à des stagiaires juniors en formation de base. Les stagiaires seniors, avec leurs connaissances supérieures, sont capables de fournir la bonne quantité et la bonne direction de résistance de sorte que le partenaire junior doit lutter pour savoir comment surmonter la résistance et faire fonctionner la technique. Les stagiaires juniors sont encouragés à résister aux partenaires seniors avec tout ce qu’ils ont (généralement de la puissance musculaire pure), afin que les stagiaires seniors puissent affiner leur technique contre toute résistance.

La résistance constructive en Aikido

Bien qu’il soit possible d’apprendre des mouvements semblables à la danse sans résistance, une résistance constructive est nécessaire pour apprendre une technique efficace, car sans résistance, le stagiaire ne sait pas si la technique fonctionne vraiment. La résistance constructive fournit la rétroaction et les conseils nécessaires pour faire face efficacement à la réalité de la force physique.
Dans la formation de base, la résistance constructive est appliquée directement contre la technique. Aux niveaux avancés, la résistance constructive peut inclure des tentatives non inhibées d’échapper à la technique ou d’inverser la tendance.

La résistance n’est constructive que si elle permet aux stagiaires de grandir et d’améliorer leur technique et leur esprit. Le niveau de résistance ne doit pas être excessif, car les stagiaires n’apprendront jamais les techniques si on les empêche de les appliquer. Empêcher un stagiaire d’exécuter une technique est d’autant plus contre-productif qu’il perd confiance en soi et estime de soi.

Le niveau de résistance approprié est tel qu’un stagiaire est capable de compléter une technique avec beaucoup de difficulté. C’est aussi un très bon exercice physique qui sollicite de nombreux muscles du corps. Les débutants, cependant, doivent parfois se voir opposer une résistance négative de sorte qu’ils soient guidés physiquement pour effectuer les mouvements appropriés.

La résistance contre-productive en Aikido

La résistance est contre-productive si elle est basée sur l’égoïsme ou le désir de concurrencer, d’humilier ou d’intimider un partenaire d’entraînement. En aucun cas, un partenaire d’entraînement ne doit être délibérément blessé ou exposé à une situation dangereuse. Le but de la résistance constructive est d’aider un partenaire d’entraînement à apprendre une technique efficace, et la résistance contre-productive va à l’encontre de ce but.

Pour conclure sur les techniques d’Aikido

En résumé, l’Aïkido exige peu de force musculaire s’il est appris correctement, et la résistance n’est pas harmonieuse si elle est appliquée de manière contre-productive. Cependant, la puissance musculaire et la résistance constructive sont des éléments vitaux dans l’entraînement d’Aikido.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.