inhibiteur satiété

Manger abondamment a généralement pour conséquence des kilos en plus sur la balance. Mais l’origine de cette prise de poids viendrait précisément du fait que trop manger donne encore plus envie de manger… Ce cercle vicieux a récemment été prouvé cliniquement.

L’impact de la nourriture riche en graisse sur la satiété

Une nouvelle étude publiée dans le Journal of Clinical Investigation a révélé une connexion intestin-cerveau inconnue jusqu’à présent et qui aide à expliquer comment ces portions supplémentaires mènent à un gain de poids.

Les souris de l’étude avec une alimentation riche en matières grasses ont montré une augmentation des niveaux de polypeptides inhibiteurs gastriques (GIP), une hormone produite dans l’intestin qui intervient dans la gestion de l’équilibre de l’énergie du corps.

L’étude a révélé que l’excès de GIP passe par le sang pour se rendre au cerveau, où il inhibe l’action de la leptine, l’hormone de satiété ; par conséquent, les animaux continuent à manger et prennent du poids.

Le blocage de l’interaction du GIP avec le cerveau a rétabli la capacité de la leptine à inhiber l’appétit et entraîne une perte de poids chez la souris…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.